“Un manque de considération incongru”. Voilà comment l’association Gendarmes et Citoyens juge l’attitude de Frédéric Cuvillier, qui a demandé aux gendarmes de déplacer leurs fourgons stationnés en centre-ville de Boulogne, ce week-end.

Situation insolite, samedi, dans le coeur de ville de Boulogne. Stationnés dans la rue Thiers, huit fourgons de gendarmerie ont été priés par le député-maire de quitter les lieux. Mécontent de découvrir les véhicules stationnés en pleine rue piétonne, Frédéric Cuvillier aurait même, selon nos confrères de La Voix du Nord, menacé les fonctionnaires de les verbaliser. Après quelques minutes de discussion, les gendarmes ont finalement déplacé leurs fourgons.

L’histoire aurait pu en rester là. Mais ce dimanche, Gendarmes et Citoyens a décidé de réagir. Sur son site Internet, l’association dénonce un “manque de considération et de reconnaissance de la part de la population (…) et d’un ancien ministre”. Un peu plus loin, AG&C conclue: “A la prochaine réquisition au maintien de l’ordre dans cette commune, le commandant d’unité veillera à stationner le convoi sur les places réglementaires prévues à cet effet, quitte à retarder l’intervention sur les casseurs de vitrine des échoppes ou de mobiliers urbains”.

* Gendarmes et Citoyens s’est faite remarquer à plusieurs reprises ces dernières années. En 2012, un gendarme a été suspendu de ses fonctions suite à son rôle dans l’association (lire ici). En 2015, la Direction Générale de la gendarmerie a mis en demeure l’association suite à la vente d’écussons (lire ici).
X
X