Le groupe Partouche provoque la colère du maire de Boulogne. Gestionnaire du casino place de la République, le groupe Partouche est censé remplir un cahier des charges précis et apporter des retombées culturelles et financières à la ville. Mais selon nos informations, le groupe Partouche profiterait de sa situation de monopole pour imposer ses propres conditions. Le maire de Boulogne est malgré tout resté ferme et ne veut pas céder. Il a décidé de relancer la mise en concurrence pour gérer le casino de Boulogne. Un appel en concurrence qui se terminera le 29 juin 2019. Cela laisse un an au groupe Partouche pour revoir sa copie et continuer à gérer le casino de Boulogne.

Y aura-t-il encore un casino Partouche à Boulogne l’année prochaine ? La question se pose, puisque le torchon brûle entre la ville de Boulogne et le gestionnaire du casino… Selon nos informations, le groupe Partouche ne remplirait pas le cahier des charges demandé par la mairie. Et ça, ça agace le maire Frédéric Cuvillier :

A noter que le maire a également pris la décision de résilier de manière anticipée la convention d’occupation du domaine public du groupe Partouche, à partir du 29 juin 2019 également… alors qu’elle devait encore courir jusqu’en 2035.

X
X