L’enquête se poursuit au lendemain de l’accident du travail qui a grièvement blessé un salarié intérimaire de l’entreprise C&D Foods, à Boulogne-sur-Mer.

Il suffisait d’observer le visage des médecins urgentistes et des pompiers, ce mercredi soir, pour comprendre la gravité de la situation. Ce qui était hier une crainte est aujourd’hui confirmé: l’homme de 48 ans, dont la jambe s’était retrouvée coincée sous un chariot élévateur, a été amputé à l’hôpital d’Amiens, où il avait été héliporté dans un état grave. Originaire de Wimereux, la victime a été plongée dans le coma, mais son pronostic vital n’est pas engagé.

L’enquête, menée par le commissariat de Boulogne, s’annonce longue et fastidieuse. « Il y aura l’audition des témoins, du chef d’entreprise. Sans doute aussi que le Parquet demandera la venue d’un expert de la sécurité et du droit du travail » souligne ce jeudi le commissaire Arnaud Jublin. Avant d’établir d’éventuelles responsabilités, l’objectif sera de comprendre comment cet employé s’est retrouvé piégé sous un engin de manutention pendant une manœuvre de chargement. Selon nos informations, l’homme avait déjà accompli plusieurs missions intérimaires au sein de la société spécialisée dans la production de croquettes pour animaux. Une cellule psychologique devait être mise en place ce vendredi au sein de l’entreprise de Capécure.

X
X