Christophe Sirugue, le directeur de l’aquarium boulonnais

Il faut sauver Nausicaá. L’aquarium boulonnais, fermé depuis le 30 octobre, espérait rouvrir au mois de février. Interrogé par Delta FM, le directeur évoque « quelques millions d’euros de déficit cumulé » sur 2020 et 2021. Christophe Sirugue plaide pour une recapitalisation plus importante que les 6 millions d’euros initialement prévus.

Plombé par la crise sanitaire et les fermetures liées aux confinements, le centre national de la mer accuse plusieurs millions d’euros de déficit. Dirigeants et élus sont d’ores et déjà mobilisés pour l’opération sauvetage de Nausicaá. Reportage :

En attendant des jours meilleurs, Nausicaá bénéficie des aides de la CAB et de l’Etat. L’aquarium a aussi mis de nombreux salariés en chômage partiel, et a restreint certaines dépenses, comme la publicité au Nord de Paris et en Belgique.

X
X