A Boulogne, 5 jours après l’incendie de l’entreprise Delpierre, les salariés sont toujours au chômage technique. Un feu s’est déclaré mercredi dernier dans le local de stockage de l’usine spécialisée dans la production de sushis, sur le port de Boulogne. Une enquête est toujours en cours pour déterminer les circonstances du sinistre. Mais les dégâts sont importants. Le personnel administratif de l’entreprise a été relogé ce lundi dans des bureaux de la communauté d’agglomération du Boulonnais.

La soixantaine de salariés est toujours dans l’attente de pouvoir reprendre le travail. Ce matin, plusieurs employés étaient devant l’usine. C’était le cas de Didier :

Selon nos informations, les locaux de l’entreprise sont toujours inaccessibles, bloqués par la police pour les besoins de l’enquête et pour raison de sécurité. La société Delpierre qui est toujours dans l’attente, afin de savoir dans quel état se trouve l’unité de production : si l’activité pourra reprendre sur le site ou s’il faudra trouver solution repli.

0%
X
X