La transformation d'Enerlya en Maison France Service est un projet en cours.

Un nouveau projet de territoire a été voté à la CAPSO. C’est un document qui établit les grandes orientations du territoire à l’horizon 2030. Et pour réaliser cette feuille de route, les habitants, le conseil intercommunal des jeunes et les élus ont été mis à contribution. Le but : connaître les attentes des habitants. 

C’est le résultat d’un travail collaboratif. Les élus communautaires et municipaux ont participé à des ateliers. Les habitants ont répondu à un questionnaire : plus de 500 personnes ont participé. Et vingt personnes au profil varié ont été tirés au sort pour prendre part à des ateliers. Le résultat, c’est donc ce projet de territoire qui définit les orientations stratégiques de la CAPSO. Au total, 16 thématiques principales ont été définies. Parmi elles, on peut citer l’aménagement, la mobilité, l’habitat, l’économie et l’emploi, le commerce ou encore les innovations numériques. Le développement économique est la thématique pour laquelle les habitants ont le plus d’attente. Les autres priorités concernent l’installation de médecins, la mobilité ou encore la transition écologique. A partir de ces thématiques, 193 fiches action ont été réalisées.

Le projet de territoire s’articule autour de trois axes : conforter l’attractivité du pays de Saint-Omer, renforcer la proximité et maintenir un programme ambitieux de projets structurants. Et pour répondre à ce projet de territoire, la CAPSO a prévu un budget de 80 millions d’euros pour les prochaines années.

Ce budget va déjà permettre de poursuivre les projets en cours et d’en amorcer d’autres. On peut citer, par exemple, la transformation d’Enerlya en Maison France Service à Fauquembergues, la réhabilitation du CRD, le conservatoire à rayonnement départemental, de la place Saint-Jean à Saint-Omer, la première phase des travaux du port à Aire-sur-la-Lys, la valorisation du Moulin Mannessier à Fauquembergues, ou encore l’aménagement du chemin de Drôme, entre Saint-Omer et Eperlecques. Bien sûr, ce budget va aussi permettre d’entretenir les équipements de la CAPSO, comme la réhabilitation des toitures de l’EILCO, la réhabilitation de la piscine d’Arques ou la rénovation énergétique du multi accueil d’Arques. Dans les autres domaines, la politique de l’habitat a une enveloppe de 13 millions d’euros, le numérique de 2,5 millions d’euros et la politique foncière de 6 millions d’euros.

Un fonds de concours est maintenu pour les communes pour les aider, dans le même temps, à réaliser des projets. Il s’élève à 3,2 millions d’euros.

X
X