Le procès doit durer deux jours

C’est une histoire terrible que devra juger la cour d’assise de Saint-Omer à partir de ce jeudi. Un audomarois est accusé de viols incestueux sur sa belle-fille. Des faits qui remontent à 2012. À l’époque, il a une quarantaine d’années, elle en a 13 ans. De cette relation naitra un petit garçon. L’accusé parle de rapports consentis. Le procès doit durer deux jours.


X
X