Un homme de 82 ans était jugé hier pour homicide involontaire lors d’un accident de voiture. Les faits se sont produits à Salperwick en janvier dernier. La victime était un jeune motard de 22 ans. Compte rendu d’audience.

Une affaire qui a “une dimension de destin tragique“… Ce sont les mots employés par le procureur de la République pour qualifier les faits. Le 26 janvier dernier, alors qu’il va à sa nouvelle maison qu’il est en train de rénover, un jeune motard de 22 ans est percuté par une voiture qui lui refuse la priorité… Traumatisme crânien, il meurt avant l’arrivée des secours.
Au volant de la voiture, un octogénaire au casier judiciaire vierge, non alcoolisé, qui a conduit toute sa vie. Mais un homme qui vieillit et qui voit donc ses capacités altérées. Peu de temps auparavant, sa famille s’était inquiétée en remarquant que le vieil homme commençait à avoir des difficultés sur le plan cognitif. Ils l’avaient même accompagné peu de temps avant chez un gériatre pour faire des examens.
Aujourd’hui pris en charge en EHPAD, avec un état de santé qui se détériore, le vieil homme n’a pas pu être présent lors de son procès. Sa famille, en revanche, était bien présente pour montrer sa compassion avec la famille de la victime. L’enjeu du procès était donc de déterminer les causes du drame : le motard roulait-il trop vite ? Selon les témoins, ce n’était pas le cas. Pouvait-on savoir que le vieil homme n’était plus en capacité de conduire ? Des examens étaient en cours… Dans tous les cas, il a refusé la priorité à ce jeune homme, ce qui a provoqué son décès et il est encore pénalement responsable. Le procureur a donc requis 12 mois de prison avec sursis.

Le délibéré sera rendu le 4 décembre.

X
X