Dans ce type de chantier inhabituel, tout se fait à la main pour préserver au maximum l’environnement. (© Delta FM)

Il faut remonter à février dernier quand la tempête Eunice balaye le nord-ouest de l’Europe. Le marais audomarois n’échappe pas aux bourrasques de vent, si bien qu’un arbre tombe sur le réseau électrique. De quoi occasionner une panne pour les quelques résidents des lieux. L’intervention est rapide et Enedis en profite pour faire le tour de ses supports. Bilan : six d’entre eux sont dégradés. Alors, trois mois plus tard, l’entreprise est de retour dans le marais pour un chantier assez atypique, en pleine nature.

Rémi Foulon a embarqué dans un bacôve aux côtés des agents Enedis.

 

 

 

 

 


X
X