Vous pouvez croiser des truites et des saumons dans la Hem ! (© parc naturel regional)

33 kilomètres de la Hem à nouveau accessible aux poissons migrateurs. Ce sont d’importants travaux mis en place par le Symvahem et de nombreux partenaires qui ont permis de rendre une partie de la rivière de nouveau colonisables pour les poissons migrateurs.

Ne vous étonnez pas si vous croisez des truites ou des saumons dans la Hem et ses affluents, jusqu’à Licques, Surques, Haut-Loquin ou encore Audrehem. Depuis 2013, de nombreuses opérations ont été menées pour permettre à ces poissons de remonter la rivière plus en amont.

Jusqu’alors, ils étaient coincés au niveau de Recques-sur-Hem, limite Polincove. Au-delà, aucun poisson migrateur ne pouvait passer. En cause notamment : plus de 180 ouvrages sur la rivière… Des seuils agricoles pour la plupart, un système qui permet d’inonder artificiellement une zone agricole pour lui apporter sur limon. Et sur le lit principal de la Hem, 14 ouvrages plus imposants, formaient des obstacles infranchissables pour les poissons.

D’importants travaux ont donc été menés pour rendre ces différents ouvrages franchissables. Plusieurs solutions ont été appliquées : la suppression, le contournement, l’aménagement du lit de la rivière. Le bilan : 23 kilomètres de rivière ont été restaurés et près de 33 rendus colonisables pour les espèces migratrices.

Les efforts vont se poursuivre. Un plan prévisionnel d’études et de travaux est à l’ordre du jour pour la période 2022-2024. Au programme : un focus sur quatre ouvrages sur la Sanghen, un affluent de la Hem.


X
X