L'homme a écopé de 12 mois de prison avec sursis. (© Delta FM)

12 mois d’emprisonnement avec sursis pour un homme de 36 ans accusé de violences sur sa compagne. Il était jugé mardi 04 janvier au tribunal de Saint-Omer. Les faits se sont déroulés de 2015 à 2018 à Bonningues-les-Ardres, des violences sur fond d’alcool.

C’est une histoire familiale tourmentée qui a été décrite au tribunal de Saint-Omer à l’occasion de ce procès. Une histoire qui commence vers 2011, mais qui connaît un tournant brutal dès 2015 et l’apparition de violences. Le couple connaît d’importantes tensions, ils se disputent régulièrement, notamment à cause de difficultés financières. L’homme boit, beaucoup, lorsqu’il rentre du travail ou le week-end, et c’est souvent dans ce contexte que les disputes éclatent et avec elles, les violences. L’accusé reproche à sa femme d’être responsable des difficultés financières et d’être infidèle.

À la barre, ce dernier reconnaît des violences, mais seulement deux faits spécifiques : un en 2015 et l’autre à la fin d’année 2018, dernière dispute menant à la rupture du couple. Mais surtout, il évoque des violences réciproques, indiquant que si Madame a eu des hématomes, lui aussi en a eu. Mais il n’a jamais porté plainte. Et sa compagne décrit des violences habituelles, dont les enfants ont également été témoins. Il la pince, lui arrache les cheveux, profèrent des insultes à l’encontre de cette femme.

Le discours de l’homme n’a pas convaincu le procureur, qui a requis une peine de 12 mois de prison, dont 8 assortis d’un sursis simple. Mais depuis les faits, l’homme n’a plus de problème d’alcool et a fait des efforts. Il écope dont de 12 mois avec sursis.

 


X
X