Non, la sous-préfecture de Saint-Omer ne fermera pas ! La restructuration et le transfert de démarches via Internet ne va pas aboutir à des suppressions de postes ou encore la fermeture totale de la structure. C’est l’accueil du public qui est très restreint depuis le 6 novembre. Il se fait uniquement sur rendez-vous et pour des cas bien particuliers. Les services de l’Etat, qui jusque-là s’occupaient de la gestion des cartes grises, vont être formés à d’autres tâches comme les missions de sécurité, l’aide au développement économique et le conseil aux collectivités.

La fermeture de l’accueil public de la sous-préfecture de Saint-Omer est liée à la dématérialisation des démarches administratives. Un procédé qui a ravivé des craintes dans l’Audomarois :

Par ailleurs, des travaux sont aussi envisagés en 2018 dans les locaux de la rue St Bertin pour remodeler le hall d’entrée de la sous-préfecture.

X
X