A Saint-Omer, la municipalité impose à des propriétaires de rénover, voire réhabiliter des bâtiments. C’est le quartier de la Chapelle des Jésuites qui inaugure cette démarche, qui est une 1ère dans le département. Si un propriétaire ne s’exécute pas, dans un délai de 5 ans, son bâtiment sera automatiquement acquis par l’agglomération. Cette démarche coercitive à été validée par un arrêté préfectoral. 19 bâtiments sont pour l’instant concernés. D’autres quartiers de la ville feront aussi l’objet de la même politique.

L’habitat est une des priorités de l’exécutif et la démarche de la ville est peu utilisée dans les communes. Pourtant, elle existe et le préfet est venu la valider. Elle engage aussi la CAPSO. Reportage dans le quartier de la Chapelle des Jésuites, qui est pour l’instant le 1er secteur concerné :

X
X