Deux sépultures seront rapidement restaurées, probablement d’ici cet été. Pour les autres, il faudra attendre que les financements arrivent

Et si on rendait plus glamour le patrimoine funéraire de Saint-Omer ? Un projet de restauration assez atypique va être expérimenté pour sauvegarder des sépultures au cimetière des Bruyères. L’idée est de restaurer un maximum de tombes en déshérence. Sept sépultures de personnages audomarois célèbres ont été identifiées. Ces opérations de nettoyage, de gravure et de maçonnerie seront menées par des entreprises, mais aussi grâce à des chantiers d’insertion. Coût total de l’opération : 12 000 euros.

Le tout financé par du mécénat, comme l’explique Alexandra Sobczak-Romanski, présidente de l’association Urgences patrimoine à l’initiative de cette action.

 

Ce projet pilote démarre jeudi 16 juin et devrait se terminer à la fin de l’année.

 


X
X