Dès lundi, il n’y aura plus d’accueil pour le public à la sous-préfecture de Saint-Omer. L’Etat mise sur la dématérialisation des procédures. Fini les documents papier à apporter, les temps d’attentes interminables pour avoir sa carte grise… désormais, tout se fera sur internet, pour gagner du temps. Pour autant, les cas les plus complexes pourront être traités sur rendez-vous, il suffira de contacter le numéro 34 00. Les services de la sous-préfecture vont se restructurer vers les missions de sécurité, d’accompagnement des collectivités ou encore la lutte contre le chômage.

L’Etat veut s’adapter aux nouvelles pratiques, de plus en plus de démarches se font par ordinateur, sans se déplacer, sans devoir se libérer à des horaires bien précis. Vous pourrez dorénavant tout faire de chez vous, à n’importe quelle heure. Mais il y a quand même une exception à ces démarches… Jean-Luc Blondel, sous-préfet de Saint-Omer :

Un accueil se fera uniquement sur rendez-vous pour ces cas difficiles. Et ce mardi matin, comme ces derniers jours, il y avait foule à l’accueil de la sous-préfecture. Les usagers se dépêchent de faire leurs démarches avant fermeture de l’accueil :

X
X