Les syndicats FO et CGT appellent les agents de l’hôpital d’Helfaut à se rassembler demain matin pour réclamer le maintien d’un service de santé de qualité (© Delta FM)

Un bus partira pour emmener une délégation manifester à Paris. D’autres syndicalistes resteront sur place et distribueront des tracts devant l’établissement. En cause : la réforme de la santé, et notamment les GHT, Groupements Hospitaliers de Territoire. Ils ont pour objectif de faire davantage travailler ensemble plusieurs établissements d’une même région.

Des inquiétudes pèsent aussi sur la formation : les écoles d’infirmières, par exemple, pourraient être limitées à une par groupement hospitalier, selon les syndicats. Celle d’Helfaut risquerait donc de fermer au profit de celle de Dunkerque.

Helfaut doit mutualiser les moyens avec Aire sur la Lys, Dunkerque et Zuydcoote. Ça peut permettre de faire des économies et de développer des spécialités. Mais pour Grégory Renaux, secrétaire Force Ouvrière de l’hôpital d’Helfaut, cette réforme présente aussi des revers :

Des kilomètres à faire donc pour un patient… mais aussi pour le personnel qui serait plus mobile entre les établissements. C’est ce que craignent les syndicats. Ils veulent attirer l’attention sur cette problématique en pleine campagne présidentielle :

X
X