Philippe Merlaud, le directeur de l’hôpital d’Helfaut (© K. Delplace - Delta FM)

N’ayant pas de neurologue sur place, l’établissement ne pouvait pas diagnostiquer et traiter les patients qui présentaient des signes d’AVC, ils étaient donc envoyés vers le littoral ou Béthune. Or, en cas d’accident vasculaire cérébral, il faut agir vite, dans les 4 heures maximum pour éviter les séquelles. L’hôpital d’Helfaut a donc renforcé sa coopération avec les établissements voisins en développant une “télé AVC”, un service qui permet de communiquer avec un neurologue à distance. Il fonctionne toute l’année, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Philippe Merlaud, le directeur de l’hôpital d’Helfaut, nous présente la “télé AVC” :

X
X