Actuellement soutenue par le Réseau Education Sans Frontière, Charlène est scolarisée, tout comme ses deux petites filles

La pétition pour Charlène a reçu 2 500 signatures. Les soutiens de la jeune femme, originaire du Congo et menacée d’expulsion, ne baisse pas les bras. Hier soir, une cinquantaine de personnes était réunie à Saint-Omer dans le cadre d’une réunion du comité de soutien. La semaine prochaine, la jeune femme sera reçue à la sous-préfecture de Saint-Omer. Un rassemblement sera organisé à 16h devant le bâtiment.

Une cinquantaine de personnes étaient réunies hier soir pour une réunion du comité de soutien. Et la pétition a déjà reçue 2 500 signatures. Marilyn Shirley, du Réseau Education Sans Frontière :

Charlène a rendez-vous à la sous-préfecture la semaine prochaine, et elle compte bien expliquer sa situation :

Une nouvelle réunion sera organisée mardi prochain en soutien à Charlène. Rendez-vous à 18h à la bourse du travail à Saint-Omer. Et un rassemblement, dans le calme aura lieu devant la sous-préfecture lundi à 16h, pendant le rendez-vous de Charlène.

X
X