Le design-actif incite la population à se mettre au sport, Saint-Omer fait partie du dispositif. (© Paris 2024, illustration, Copenhague)

Saint-Omer va pouvoir se refaire une beauté grâce aux Jeux Olympiques de Paris…

La France va accueillir les prochains JO d’été, ce sera à Paris, en 2024. D’ici là, l’État se mobilise pour intéresser le plus de monde à cet événement. La Région va accueillir par exemple pas mal de délégations qui vont venir s’entraîner avant les Jeux. Des enfants vont aussi pouvoir gagner des places pour aller voir des compétitions. Paris 2024 vient également de lancer un nouveau concept, des territoires-pilotes du design-actif. Six villes, dont Saint-Omer, ont été sélectionnées et vont être aidées pour développer ce concept.

Ce collectif, c’est du concret, la preuve que les Jeux Olympiques, ce n’est pas qu’à la télé, ce n’est pas que dans les stades, les milliards qui vont être dépensés pour cette grande fête du sport vont servir à tout le monde. Ces territoires, celui de l’Audomarois donc, vont recevoir de l’argent pour créer des espaces sportifs. Pas simplement de nouveaux terrains genre citystade. Non, le but est d’inciter tout le monde à s’y mettre. Une commune veut reconstruire un escalier, un trottoir, pourquoi ne pas y rajouter des mesures, des mètres, pour se chronométrer en marchant, c’est le design actif.

Et la réhabilitation d’un espace vert, hop on y rajoute un parcours santé, un coup de main aussi pour des espaces piétons, des pistes cyclables. Le tout en partenariat avec des architectes, des médecins, des sociologues, des urbanistes. Vous incitez à privilégier la marche ou le vélo plutôt que la voiture pour aller chercher son pain alors que c’est à quelques kilomètres à peine de votre habitation.

 


X
X