© Photo d'archives

La CFDT CAPSO revient à la charge concernant le salaire d’un chargé de mission de la CAPSO. D’un montant de 55 000 euros brut pour un mi-temps, cette rémunération avait été pointée du doigt dans un rapport consultatif de la chambre régionale des comptes… Le même rapport qui mettait en cause le temps de travail des agents de la CAPSO à cause des jours dits “du Président”, des jours de congés offerts. Les agents ont finalement perdu cet avantage. Mais le salaire du chargé de mission lui, n’a pas bougé. La CFDT dénonce donc un “2 poids 2 mesures”. De son côté, François Decoster indique qu’une requalification du poste a été opérée pour justifier le salaire du chargé de mission, qui a été utile notamment, dans la reprise du site Arjowiggins . Il attend désormais un retour de la chambre régionale des comptes.

Bien que les jours dits “du Président” aient été supprimés, le salaire d’un chargé de mission payé 55 000 euros brut pour un mi-temps, et pointé du doigt également dans ce rapport, n’a pas bougé. Le syndicat dénonce un 2 poids 2 mesures. Nathalie Spagnol, de la CFDT Capso :

De son côté, François Decoster, le président de la CAPSO, affirme que ce chargé de mission a fait des sacrifices en intégrant la CAPSO :

X
X