“Il n’y a jamais eu de frais de représentation du maire et il n’y en aura jamais”. Ces mots sont ceux de François Decoster. Accusé par l’opposition d’avoir voulu se réserver 50 000 euros par an pour ses frais personnels, le maire de Saint-Omer précise qu’il s’agit d’une erreur d’intitulé et que cet argent sera utilisé, non pas pour lui, mais pour payer des interventions d’urgence dans la ville. François Decoster a immédiatement tiré les conséquences de cette erreur administrative en se séparant de son directeur général des services.

50 000 euros par an de “frais de représentation du maire”. Une somme énorme pour payer des restos et acheter des cravates, dénonçait Bruno Magnier. François Decoster a immédiatement réagi : il s’agit en fait d’une erreur de libellé. Oui, il a bien demandé une réserve d’argent de 50 000 euros, mais pas du tout pour lui. Pour, au contraire, répondre aux demandes imprévues des habitants :

X
X