Deux mineurs ont été déférés pour apologie du terrorisme. La lutte contre la radicalisation est une priorité pour le tribunal de Saint-Omer. C’est ce qu’a signifié le procureur de la république, Patrick Leleu, dans son discours lors de l’audience solennelle de rentrée cette semaine. Ces faits se sont déroulés peu de temps après le meurtre de Samuel Paty, professeur d’histoire-géo assassiné à Conflans-Saint-Honorine. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

X
X