Les capteurs sont mobiles. (© Delta FM)

Une vingtaine de capteurs de CO² installés dans les écoles de Saint-Omer. Un équipement recommandé par l’Éducation Nationale au moment de la rentrée des classes.

Il permet de mesurer le taux de dioxyde de carbone. L’intérêt est simple : un taux important est propice à une plus forte propagation du virus. En fait, il doit permettre de se souvenir, si nécessaire, d’aérer très régulièrement les locaux. Ils sont mobiles afin de servir dans les espaces pertinents dans les différentes écoles.

Lorsqu’un certain taux est atteint, une alarme se déclenche. Le but : se rappeler ainsi, si besoin, quand il est nécessaire d’aérer la salle. Un geste essentiel pour lutter contre la propagation de la COVID-19 via les aérosols.

La municipalité considère cela comme un autre geste barrière afin de freiner la contamination. François Decoster, le maire de Saint-Omer.

X
X