Le tribunal de Saint-Omer serait-il en sursis ? Les avocats audomarois dénoncent le projet de réforme de la carte judiciaire. Projet qui vise à créer UN grand tribunal par département et des tribunaux de proximité, ce que risque de devenir celui de Saint-Omer. Un palais de Justice qui serait vidé de sa substance pour ne garder que des missions mineures, obligeant le citoyen à se rendre à Arras, Bethune, Boulogne peut-être ? Pour les avocats audomarois, cette réforme est une aberration. Et pour l’expliquer à la population ils organisent une réunion publique le 13 février prochain. Rendez-vous à 18h30 à la maison du développement économique à Saint-Omer.

Avec cette réforme de la carte judiciaire, le TGI actuel serait vidé de sa substance. Finis à Saint-Omer par exemple les contentieux plus ou moins importants, les affaires pénales, la justice des mineurs et même…finis les divorces ! C’est une aberration pour Me Simar, explication à l’appui :

Alors que le tribunal de Saint-Omer peut s’enorgueillir d’un délai de traitement des dossiers bien meilleur que la moyenne régionale, la réforme va créer une inégalité des citoyens au simple accès à la justice. Ecoutez Me Lenoir, le bâtonnier de Saint-Omer :

X
X