L’AMAP de la Morinie est installée depuis six mois à Saint-Omer et depuis un an et demi à Ecques. L’heure de faire un bilan… Actuellement, plus de 85 familles sont adhérentes à cette “association pour le maintien d’une agriculture paysanne”. Le principe : ils payent en avance leurs légumes directement aux maraîchers pour les six ou douze mois à venir. Cette organisation permet notamment aux maraîchers de l’AMAP de vivre décemment de leur travail.

Ce système permet notamment de rémunérer convenablement les producteurs. Alexis Rouget est un des initiateurs de l’AMAP de la Morinie :

A la fin du dernier contrat, la quasi-totalité des adhérents ont renouvelé leurs contrats, permettant ainsi aux maraîchers de prévoir leur prochaine année de production.

X
X