Sylvain Mahéo et Mehdi Benbouzid (© Delta FM)

Au tribunal de Saint-Omer, le manque d’effectif crée un réel mal-être au niveau des magistrats et des fonctionnaires. 

Au tribunal de Saint-Omer, le Président Sylvain Mahéo et le Procureur de la République Mehdi Benbouzid tirent la sonnette d’alarme ! Le tribunal fonctionne depuis de nombreuses années en sous-effectif. Et dernièrement, l’activité augmente sans que les moyens ne suivent…

Et si le manque de bras est un problème globale dans la justice actuellement, on le ressent particulièrement à Saint-Omer. Mehdi Benbouzid.

 

Magistrats comme fonctionnaires tentent de rendre la meilleure justice possible avec les moyens alloués… Mais cela implique beaucoup de sacrifice pour le personnel, avec son lot de burn-out et un mal-être certain. Sylvain Mahéo.

 

Au parquet, on aimerait donc 3 magistrats supplémentaires minimum. Au niveau du siège, on estime qu’il en manque au moins 5… Et bien évidemment, la crise sanitaire a ajouté son lot de difficultés avec un effectif peu stable, comme pour de multiples activités.


X
X