Les parents de la petite Ambre ont assumé leurs actes devant les Assises de Saint-Omer. En pleurs, le père a avoué avoir secoué son enfant, l’avoir projeté sur la table allongée avec une extrême violence. Des faits ayant entrainé la mort du nourrisson. La mère, elle aussi en sanglots, a affirmé ne pas avoir su protéger sa fille alors qu’elle savait tout des violences que commettaient son compagnon de l’époque. Deux auditions éprouvantes pour tout le monde lorsque les médecins ont détaillé les blessures extrêmes de la petite. Place demain aux plaidoiries des avocats et au réquisitoire de l’avocat général. Le verdict est attendu dans la soirée. Le père risque la perpétuité, la mère, 7 ans de réclusion criminelle.

Après le profil des parents, ce sont les faits qui sont examinés en détails. Comment un père a-t-il pu être si violent avec son bébé de 6 semaines ? Comment la mère a t’elle pu laisser faire ? Une audience particulièrement éprouvante :

La procès se termine demain. Le père encourt la réclusion criminelle à perpétuité. La mère risque 7 ans.

X
X