Le tribunal de Saint-Omer a fait son audience de rentrée hier. L’occasion de revenir sur l’année 2017, qui a vu une justice efficace malgré des effectifs réduits. 27% des postes sont vacants au tribunal. Quant à l’année 2018, elle sera déterminante pour l’avenir du tribunal, notamment à cause de la réforme de la justice. Les magistrats espèrent qu’elle n’occultera pas le bon fonctionnement de la justice, notamment en permettant le maintien d’une justice de proximité.

Tout en respectant son droit de réserve, le président du tribunal de Saint-Omer, Bertrand Duez, s’est exprimé sur la réforme de la justice :

Une justice de proximité réunit les avantages nécessaires au maintien d’une justice de qualité. Bertrand Duez :

X
X