Les gendarmes resteront à Tatinghem… qui devrait par ailleurs rester en zone gendarmerie. Malgré la fusion avec Saint Martin au Laërt, la préfète a décidé de ne pas faire basculer Tatinghem en zone police, une caserne de gendarmerie venant d’y être construite. Une réflexion est menée sur l’ensemble du pays, car cette situation n’est pas unique en France. Cela pose quelques petits problèmes techniques, mais ça doit être possible à terme de laisser Tatinghem en zone gendarmerie et Saint Martin au Laërt en zone police.

Tatinghem a fusionné avec Saint Martin au Laërt… et bascule automatiquement en zone police. Situation ubuesque pour les gendarmes, installés depuis fin 2015, inquiétude dans le village où on veut garder les militaires. La préfète du Pas de Calais décide donc en urgence de figer les choses et de laisser, pour l’instant, Tatinghem en zone gendarmerie. Delta FM a demandé des explications supplémentaires à la préfète, Fabienne Buccio :

X
X