Saint Martin au Laërt et Tatinghem ont fusionné il y a bientôt un an (© Delta FM)

Le bilan de la fusion entre Saint Martin au Laërt et Tatinghem est positif selon le maire de la commune nouvelle, Bertrand Petit. Cette union a permis de conserver les dotations de l’Etat, de mutualiser et donc de faire des économies, mais également de développer les services rendus à la population. C’est bien pour les caisses de la ville et ça ne change finalement pas grand-chose pour les habitants.

Dans l’équipe municipale et parmi le personnel, chacun prend ses marques petit à petit et les changements se font en douceur. Un an après la fusion, le bilan est donc plutôt positif pour le maire, Bertrand Petit, qui ne regrette pas ce mariage :

Les impôts vont d’abord légèrement augmenter à Saint Martin et baisser à Tatinghem, la courbe va ensuite s’inverser pour que tout soit harmonisé d’ici 12 ans.

X
X