De nouveaux logements, des caméras de vidéoprotection, de nouvelles cellules commerciales… Bertrand Petit, le maire de Saint-Martin-Lez-Tatinghem a présenté ses voeux à la population, via une vidéo, pandémie oblige. Il a évoqué les projets qui rythmeront 2021 pour la commune.

Premier sujet évoqué : la mise en place de la vidéoprotection, qui doit cibler les endroits les plus sensibles en terme de sécurité. Une vingtaine de caméras pourrait être installées dès cette année, voire au plus tard en 2022.

Autre chantier prévu en 2021 : la transformation de la place du rivage. C’est celle qui se situe à proximité du marais et de la maison du marais, un endroit fréquenté le week-end. Bitumé, et en mauvais état, Bertrand Petit a indiqué qu’elle deviendrait « un îlot de fraîcheur et de biodiversité pour la commune« . Les travaux pourraient débuter cette année.

De nouveaux logements vont également être construits, notamment sur l’ancienne friche proche de l’APEI, près de la rue du Chanoine Deseille. 40 nouveaux logements de type 3 et 4 seront aménagés à destination des jeunes ménages, un permis de construire a été accordé. Et un béguinage de 40 logements également et une salle commune vont compléter cette offre.

Sur le plan économique, les études ont été lancées pour l’agrandissement de la zone du Fonds Squin, derrière le restaurant MacDonald’s, avec 17 hectares disponibles. Au niveau de la rue de Calais, de nouvelles cellules commerciales vont venir s’installer au niveau d’une ancienne friche. Les travaux pourraient démarrer au milieu de l’année.

Divers projets ont enfin été évoqués : les prémices du projet d’aménagement d’un city stade ou encore divers travaux de voiries. Le maire, Bertrand Petit, a indiqué que, jusqu’à la fin du mandat, 150 000 euros de travaux seront engagés chaque année pour entretenir la voirie.

X
X