François Decoster, le président de la CASO (© K. Delplace - Delta FM)

La papeterie de Wizernes n’est pas morte. Le repreneur a confirmé ce mardi son intention de reprendre l’usine d’Arjo, en lien avec le rachat de Stora à Corbehem, même si cette acquisition est pour l’instant bloquée. Les élus locaux continuent à travailler aux côtés du repreneur pour faire aboutir le projet. Le président de la CASO va écrire au ministre de l’économie, Emmanuel Macron, pour qu’il interpelle son homologue finlandais, puisque Stora est une entreprise finlandaise. Dans le même temps, François Decoster s’est engagé à faire des propositions de reclassement aux salariés d’Arjowiggins si l’usine de Wizernes ne redémarre pas.

Les élus locaux vont écrire au ministre de l’économie, Emmanuel Macron, pour qu’il intervienne auprès de son homologue finlandais afin de faire pression sur l’entreprise Stora, le site de Corbehem qui ne bénéficie plus désormais de l’autorisation d’exploitation… Beaucoup d’obstacles, mais qui ne découragent pas le repreneur. François Decoster, le président de la CASO, l’a rencontré :

Si malheureusement l’usine de Wizernes ne redémarre pas, d’autres opportunités peuvent se présenter. Plusieurs centaines d’emplois industriels seront en effet créés dans les prochains mois dans l’Audomarois… Et certains pourraient être plus ou moins réservés aux salariés d’Arjo :

X
X