L’union fait la force… mais il faut bien choisir ses partenaires. Depuis plusieurs années, les élus de l’agglomération de Saint-Omer, du Pays de Lumbres et de la Flandre Intérieure travaillent main dans la main, au sein de l’agence d’urbanisme et de l’agence de développement économique. Mais le 15 décembre dernier, les élus de la CCFI ont décidé de réduire leur participation financière envers l’agence d’urbanisme de 70%. “La Flandre intérieure a décidé de tourner le dos à l’Audomarois, pour se tourner davantage vers le Dunkerquois. C’est un choix regrettable” a déclaré Joël Duquenoy, président de la CAPSO. Conséquence : la CCFI devrait être prochainement exclue totalement de l’agence d’urbanisme et de l’agence de développement économique.

Le 15 décembre, les élus de la Flandre Intérieure ont décidé de diminuer leur participation à l’agence d’urbanisme, en la passant de 340 000 à 100 000 euros. Pour Joël Duquenoy, président de la CAPSO, c’est une décision “regrettable” :

Solidaire de l’agence d’urbanisme, l’agence de développement économique SOFIE a également décidé de ne plus travailler pour les communes de Flandre Intérieure. François Motte, président de l’agence SOFIE :

X
X