Dans l’Audomarois, les idées sont là pour orienter la future police de sécurité du quotidien. Une concertation a eu lieu il y a quelques jours à Longuenesse, et les élus, les citoyens ont lancé quelques propositions comme privilégier création de cellules de veilles intercommunales pour évoquer les actes de délinquances, les incivilités ou les problèmes de voisinages identifiés… La présence de services civiques pour faire de la médiation et de la prévention a aussi été mise en avant. Des pistes qui vont maintenant être remontées jusqu’au ministère de l’intérieur. Des décisions concrètes doivent être prises mi-décembre.

Une concertation a eu lieu il y a quelques jours à Longuenesse dans le cadre des débats sur la mise en place de la police de sécurité du quotidien. Il en est ressorti plusieurs pistes. Reportage :

X
X