Franck Saillot

A Wizernes, le site de la Papeteries de l’Aa pourrait changer de statut juridique. La direction du groupe est venue présenter hier matin aux représentants syndicaux son projet de revoir tout l’organigramme de Sequana. Le but, dit-elle, est de simplifier les choses… Pourquoi faire ? Les représentants syndicaux n’ont pas eu de réponse à cette question, sauf à savoir que le site de Wizernes serait, demain, juridiquement vidé de la masse salariale restante, pour ne garder que le terrain, les machines et les bâtiments.

Selon la direction, le but de cette nouvelle organisation est d’y voir clair dans toutes les filiales du groupe. Est-ce que la papeterie de l’Aa serait plus facilement « vendable » ? Franck Saillot, syndicaliste et présent à la réunion, n’en est pas sûr :

La méfiance des syndicats dure depuis plus de 4 ans, depuis la fermeture du site. Il y avait un espoir en fin d’année. Un projet de reprise a été proposé à Arjowiggins, qui l’a décliné :

Un rappel : 320 personnes ont été licenciés à la suite de la fermeture du site de la Papeteries de l’Aa. A ce jour 86 ont retrouvé un travail. Enfin, hier matin en conférence de presse, les syndicats ont dénoncé le « silence » des élus locaux.

X
X