Nouvel appel à la mobilisation demain matin à la prison de Longuenesse. Les agents pénitentiaires appellent au rassemblement pour dénoncer les violences dont ils sont victimes. A Longuenesse, comme dans bons nombres d’établissements, il manque du personnel selon le syndicat UFAP, à l’origine du mouvement de protestation. Le syndicat réclame des moyens humains et matériels mais aussi législatifs pour « renforcer l’autorité des agents ainsi que l’ordre et la discipline ». A Longuenesse, le personnel a déjà manifesté en début de semaine, mais les agents prévoient de durcir le mouvement en bloquant l’accès des familles au parloir.

Le mouvement est particulièrement suivi à la prison de Longuenesse et pas uniquement par les personnes qui en bloquent l’accès. Yannick Lefebvre, secrétaire local UFAP-UNSA Justice :

Le mot d’ordre maintenant : durcir le mouvement en bloquant les accès au parloir jusqu’à ce que des mesures concrètes soient prises. Yannick Lefebvre :

X
X