Les surveillants de la prison de Longuenesse sont dubitatifs sur le plan prison du gouvernement (© Delta FM)

Le ministre de la Justice vient de présenter un grand rapport sur les prisons françaises, avec la création de 10 à 16 000 cellules supplémentaires, des quartiers de préparation à la sortie de prison, des postes de surveillants supplémentaires. Pour les syndicats de la prison de Longuenesse, ce plan va dans le bon sens, mais ne solutionnera pas les problèmes du centre audomarois, qui compte trop de détenus. Il est impossible d’y faire de la réinsertion.

Le garde des Sceaux a présenté la semaine dernière un rapport pour rendre les prisons plus sûres, et surtout qu’elles servent vraiment à quelque chose. Au programme, plus d’un milliards d’investissements, des cellules supplémentaires, ce qui permettrait d’individualiser les enfermements, un principe non respecté depuis 140 ans en France. Des solutions pas forcément adapté à la prison de Longuenesse. Explications :

X
X