Les agents pénitentiaires continuent leur mobilisation malgré les menaces de sanction de la part de la direction de l’administration pénitentiaire. Des sanctions pouvant aller jusqu’à la mise à pied. Yannick Lefebvre, du syndicat UFAP-UNSA, trouve cette réaction intolérable. Pour rappel : les agents pénitentiaires se mobilisent depuis dix jours pour plus de sécurité et plus de moyens.

Pour le personnel du centre pénitentiaire, il est impensable de reprendre le travail dans les conditions actuelles. Ils ne sont donc pas prêts à l’arrêter, malgré les menaces de sanction reçues de la part de l’administration pénitentiaire. Yannick Lefebvre, secrétaire local UFAP-UNSA :

Les agents pénitentiaires sont d’ailleurs inquiets par rapport à ce week-end, une période dans la semaine où les agents sont peu nombreux, une trentaine seulement, pour la totalité de l’établissement. Les agents pénitentiaires aimeraient du renfort de surveillants.

X
X