La mise en place de plan local d'évaluation révolte les enseignants. (© Delta FM)

Des enseignants mobilisés contre la réforme du bac ce mardi. Ils étaient une vingtaine réunis ce mardi midi devant le lycée Blaise Pascal de Longuenesse. Des professeurs de Blaise Pascal mais aussi du lycée Ribot. 

Une vingtaine d’enseignants réunis devant le lycée Blaise Pascal de Longuenesse hier. Des professeurs de l’établissement et du lycée Alexandre Ribot de Saint-Omer. Ils protestent contre la réforme du bac et dénoncent la mort du bac national et anonyme, à cause de l’importance du contrôle continu dans la note finale du bac.

Dernière nouveauté qui les révolte : la mise en place d’un plan local d’évaluation, un document propre à chaque établissement qui a pour but d’uniformiser les pratiques. Sébastien Quéniart, du SNES-FSU.

Ils dénoncent aussi un stress permanent pour les élèves, bien plus important qu’avant la réforme. Du côté des élèves en tout cas, cette réforme est incompréhensible, et absurde pour certains aspects. Liam est élève en 1ère général.

X
X