Lundi soir, les enseignants ont boycotté le conseil d’administration. (© Delta FM)

A Longuenesse, les enseignants du lycée Blaise Pascal sont inquiets. La raison : la suppression de 121 heures d’enseignement pour la rentrée prochaine, équivalent à la suppression de 7 postes équivalent temps plein.

Les enseignants du lycée Blaise Pascal de Longuenesse se mobilisent. Ils étaient une trentaine mobilisés en début de semaine devant l’établissement scolaire pour dénoncer la suppression de 121 heures d’enseignement, soit sept équivalents temps plein. Une mesure qui va, dans les faits, impacter de nombreux enseignants qui seront contraints de faire des compléments de service et va notamment impacter de jeunes enseignants. Quelques départs en retraite ne seront pas non plus remplacés.

Et les conséquences pour les élèves sont également importantes… Sébastien Quéniart, du syndicat SNES-FSU.

Cette baisse du nombre d’heures est expliquée par des raisons démographiques, mais pas seulement…

Lundi soir, les enseignants ont donc boycotté le conseil d’administration. Ils souhaitent désormais demander une audience à la rectrice.


X
X