Les ambulanciers continuent leurs mouvements. Depuis ce matin 7h, une quarantaine de salariés se sont mobilisés devant les ambulances Landron, situées à Saint-Omer. Ils ont ainsi rejoint le mouvement initié par les ambulances du Haut-Pays, de Lumbres, pour qui la mobilisation a commencé hier. Ils dénoncent de nouveaux accords nationaux, mis en application depuis le mois d’août, qui détériorerait leurs conditions de travail et impacterait leur salaire.

Les ambulanciers étaient une quarantaine ce matin dès 7h à protester contre la détérioration de leurs conditions de travail, et notamment contre les nouveaux accords nationaux, mis en place depuis août dernier. David Deegan est représentant du personnel :

Les salariés voudraient une revalorisation de leurs taux horaires. De son côté, Christophe Silvie, le patron de la société Landron, se dit déçu par ce mouvement qui prendrait le patient en otage :

Les salariés de la société Landron ont affirmé avoir entamé la grève après avoir pris en charge les cas urgent et indispensable, et notamment, les dialyses.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X