La Communauté de Communes Artois Flandres veut garder son indépendance. Pas question de fusionner avec une autre intercommunalité, au risque de voir disparaitre des services rendus à la population des 14 villes et villages de la CCAF. D’autant que celle ci n’aura plus de dette d’ici 1 an et demi et n’entend pas payer les dettes des intercommunalités voisines. Le 29 janvier, la préfète du Pas de Calais organise une réunion qui doit “figer” la nouvelle carte départementale des intercommunalités.

Alors que se dessine à la fin du mois une nouvelle carte départementale des intercommunalités, les élus des 14 communes qui composent la CCAF montent au créneau. Tous réunis et arborant leur écharpe tricolore, ils ont tenu lundi soir à Isbergues une conférence de presse. Et on peut dire que Jacques Napiraj, le président de la CCAF, ne mâche pas ses mots :

X
X