L’Etat donne près de 900 000 euros au Pays d’Aire pour éliminer un emprunt toxique (© Delta FM)

Le Pays d’Aire se débarrasse de son dernier emprunt toxique grâce à l’aide de l’Etat. La collectivité va recevoir 880 000 euros pour payer une partie des indemnités dues à la banque dans le cadre de la renégociation de ce crédit. Un emprunt indexé sur le franc suisse et dont les intérêts auraient pu s’envoler. Avec cette opération, le Pays d’Aire assainit sa situation financière avant le transfert au 1er janvier à la future grande agglomération audomaroise, la CAPSO.

Plus de 600 collectivités vont bénéficier de cette aide pour renégocier leurs emprunts et payer les indemnités compensatrices à la banque. Pour le Pays d’Aire, la note s’élève à 1.4 million d’euros. Et l’Etat en règlera une partie : 880 000 euros. Normal pour le sous-préfet de Saint-Omer, Jean-Luc Blondel :

Pour les élus, cette aide signe la fin des emprunts à risques. Ils vont pouvoir transmettre à la future grande agglomération de Saint-Omer une situation saine et sécurisée. Un soulagement pour le maire d’Aire sur la Lys et président du Pays d’Aire, Jean-Claude Dissaux :

X
X