Emmanuel Macron s’exprime devant les salariés d’Arc International (© Delta FM)

Le ministre de l’économie était déjà venu sur le site d’Arc il y a un an et demi pour annoncer le rachat de l’entreprise par les Américains. Une bonne nouvelle après des mois d’inquiétude pendant lesquels on avait craint le dépôt de bilan. Emmanuel Macron est revenu pour confirmer une autre bonne nouvelle : un investissement de fonds russes de 250 millions d’euros négociés avec l’Etat. De l’argent qui servira à moderniser notamment l’usine arquoise.

En 18 mois, c’est une véritable success story que vit la cristallerie, après être passée à deux doigts de la fermeture. Pour le ministre, ce miracle a été possible grâce à la bonne volonté de tous et c’est un exemple à suivre :

Elus locaux et journalistes ont aussi interrogé Emmanuel Macron sur le sort d’une autre usine de l’Audomarois : la papeterie ArjoWiggins, à Wizernes, qui n’a toujours pas de repreneur… Ecoutez la réponse du ministre :

X
X