150 pompiers du département spécialisés en risques technologiques ont effectué des exercices à la cristallerie d’Arques la semaine dernière

Empêcher une pollution aquatique, éviter la contamination de victimes, limiter la propagation de produits dangereux lors d’un accident de la route… Les pompiers du Pas de Calais effectuent chaque année une cinquantaine d’interventions liées aux risques technologiques. 150 hommes sont formés spécifiquement à ça dans le département, 10 à Saint-Omer. Tous se sont retrouvés la semaine dernière à la cristallerie d’Arques pour des exercices… Ils s’entraînent régulièrement ensemble, notamment pour uniformiser les procédures et s’habituer aux matériels particuliers qu’ils utilisent.

C’est la première fois qu’Arc met une partie de son site à la disposition des secours pour un entraînement de ce type… Et pour permettre aux pompiers d’évoluer dans de bonnes conditions, il a fallu vider complètement un hangar désaffecté qui servait de lieu de stockage. Mais le site s’y prêtait vraiment bien et les professionnels ont pu s’exercer à des interventions bien spécifiques et surtout à l’utilisation du matériel particulier dont ils ont besoin. Le commandant Patrick Gavelle, responsable du centre de secours de Saint-Omer :

X
X