Le challenge mobilité s’est terminé dans le pays de Lumbres. Pendant deux mois, une vingtaine de familles volontaire ont participé à ce défi qui consistait à modifier ses habitudes de mobilité. Ça s’est donc terminé le 30 octobre. Et le bilan, est très positif.

Sur les affiches qui présentaient le challenge l’été dernier, il était annoncé “Vous allez être fiers de vous”. Et le bilan, c’est qu’effectivement, les participants peuvent l’être. En bref, le challenge mobilité s’est déroulé entre le 31 août et le 31 octobre. 22 familles, de 13 communes du pays de Lumbres y ont participé.

Avant le début du challenge, une phase de diagnostic de deux semaines a permis d’établir leurs habitudes Sans surprise, la plupart des déplacements s’effectuaient en voiture individuelle, 68% plus précisément, pour un coût moyen de 73 euros par famille, pour près de 900 kilo équivalent carbone rejeté par l’ensemble des familles.

Pendant le challenge, les déplacements en voiture individuelle ont bien diminué et ne représentent plus que 46%, le coût moyen par famille est passé à 37 euros et ça a permis de faire baisser les émissions de CO2 de 44%.

A la place de la voiture individuelle, les participants ont largement privilégié le vélo, pour 23% des déplacements : en moyenne, ces familles ont parcouru 295 km, contre 0 pendant la phase de diagnostic. Le vélo, notamment électrique, pour aller au travail, pour faire les courses, pour adopter d’autres habitudes. Le covoiturage, familial notamment, a été également privilégié, la marche aussi, et parfois les trains pour les trajets très longs.

Bref, un bilan positif pour les participants et un message encourageant pour la planète : même en milieu rural, on peut changer ses habitudes.

X
X