L'audience solennelle de rentrée s'est tenue en comité restreint cette année.

Au tribunal de Saint-Omer, l’audience solennelle de rentrée a eu lieu fin janvier… Une cérémonie annuelle qui clôt l’année qui vient de s’écouler. L’occasion de faire un bilan de l’activité du tribunal en 2021… Et le tribunal de Saint-Omer est une petite juridiction à l’activité particulièrement intense. 

On commence par l’activité civile. De manière générale, en 2021, on dénombre 22% d’affaires nouvelles en plus par rapport à l’année 2020. Le nombre d’affaires terminées a aussi progressé de 23%. Le taux de couverture, c’est à dire le ratio entre le nombre d’affaires enregistrées et le nombre d’affaires jugées est de 88,5%. Au niveau du contentieux général, le nombre d’affaires nouvelles a diminué de 13%. Et enfin, l’activité du juge des affaires familiales se porte bien avec un taux de couverture de 123%.

Au niveau de l’activité pénale, un point sur l’activité du parquet déjà. En 2021, on a donc vu une augmentation de 11% du nombre de réponses pénales. Au niveau de l’instruction, l’activité est restée importante avec des dossiers de plus en plus compliquées. Fin 2021, le cabinet d’instruction avait un stock de 55 dossiers. Quant aux poursuites, le nombre de comparutions immédiates a augmenté de 13% et le nombre de jugements en correctionnels a augmenté de 26% cette année.

L’activité du tribunal de Saint-Omer est donc particulièrement intense alors qu’il s’agit d’une petite juridiction. Mais elle a la particularité de comporter sur son territoire un centre pénitentiaire important, à Longuenesse, et la cour d’Assises.

L’activité soutenue est maintenue par au total une cinquantaine de personnes, dont 3 magistrats au parquet et 10 au siège… Des effectifs insuffisants pour l’activité du tribunal selon le Président du Tribunal et le procureur de la république. 


X
X