Bertrand Petit avait échoué à quelques centaines de voix en 2017. (© DeltaFM)

Le maire de Saint Martin les Tatinghem est candidat dans cette circonscription qui l’avait vu battu, en 2017, par le candidat macroniste Benoît Potterie. 5 ans plus tard, cet échec digéré, l’élu local se positionne comme le candidat de la sincérité qui connaît sa circonscription sur le bout des doigts, prêt à répondre aux problématiques du territoire sur les cantons d’Aire, Arques, Fauquembergues et Saint-Omer Nord. Bertrand Petit est soutenu par les élus locaux du PS, malgré l’investiture d’un candidat NUPES, il se lance donc sans étiquette aux côtés du maire de Burbure, René Hocq.

Bertrand Petit qui refuse l’étiquette de favori :

 

Le premier tour des législatives aura donc lieu le 12 juin. Le second tour, une semaine plus tard.

 


X
X