Aux Assises de Saint-Omer, retour sur le procès pour extorsion, violence et viol en réunion qui se déroule actuellement. Pour rappel, il a démarré hier après-midi et dure jusqu’à la fin de semaine. Hier après-midi, on a rappelé les faits et passé en revue la personnalité d’un des deux accusés. Compte-rendu d’audience.

Un homme normal, courageux, qui a toujours travaillé. Un père présent. Un frère parfois impulsif qui aime bien boire un “p’tit coup”… C’est en ces termes que sa famille a décrit l’homme qui se tient cette semaine dans le box des accusés. Un homme qui, pour eux, a eu un comportement incompréhensible.
Pour rappel, en 2017, il aurait, avec le jeune femme qu’il fréquentait à l’époque et qui comparait elle aussi cette semaine, extorqué de l’argent, violenté et même violé l’homme avec qui elle vivait à l’époque, alors qu’ils vivaient tous ensemble sous son toit. Tout cela sous fond d’alcool. Un scénario de violence qui ne colle pas avec l’image qu’avait sa famille de lui.
On le comprend quand, à la barre, les membres de sa famille défile pour décrire ce même portrait d’homme travailleur et présent, bien qu’impulsif. Ils expliquent qu’ils croyaient qu’il était incarcéré pour une bagarre mais pas pour des faits si durs, des faits de viol qu’ils ne nomment pas. D’ailleurs, ses filles, sa soeur ou sa nièce, expliquent ne pas avoir su tout de suite qu’il était incarcéré et surtout, avoir appris pourquoi peu de temps avant le procès. Dans leur famille, on ne parle pas de ces choses-là. Quant à lui, il a trop honte de ce qu’il a fait pour l’expliquer.
Pendant les 3 années qu’il vient de passer en détention provisoire, seule une nièce est venue le voir quelque fois aux parloirs. Lui, ne s’est confié à personne de peur de faire du mal à sa famille. Une famille, qu’il ne voit plus aujourd’hui…

La personnalité de la jeune femme avec qui il est accusé doit être abordée ce matin lors du procès. Pour rappel, le procès se termine vendredi.

X
X