Pierre André Bonheur a été condamné hier à 30 ans de réclusion criminelle. Jugé en récidive, il a été reconnu coupable de viol et tentative d’assassinat sur son ex compagne, c’était en février 2014 à Clairmarais. La Cour est allée plus loin que les 20 ans requis par l’avocat général. Hier matin, un psychologue avait dépeint l’accusé comme un homme dangereux car sans remords et capable de repasser à l’acte.

Aux assisses de Saint-Omer, Pierre André Bonheur a été reconnu coupable de tentative d’assassinat, de viol et tentative de viol sur son ancienne petite amie. Des faits qui remontent à 2013 et 2014 dans l’Audomarois. Et le verdict est lourd :

X
X